Techniques corporelles

La quantité de techniques corporelles, la massothérapie et sa kyrielle de techniques est impressionnante : ostéopathie, orthothérapie, kinésithérapie, fasciathérapie, leibthérapie, technique Alexander, Feldenkrais  et combien d’autres.  Chacune traite globalement le corps, l’esprit et l’âme.

D’un autre côté,  il y a les professionnels de la santé en techniques corporelles : physiothérapeutes, thérapeutes en réadaptation physique, chiropraticiens.

Tous ces praticiens soignent le corps et soulagent de nombreuses personnes. Trop souvent, hélas, on oppose ces pratiques. Parallèlement à ces thérapies, de plus en plus de praticiens reconnus par « des lois politiques » pratiquent, en partie ou totalité, des approches plus traditionnelles. C’est un pas vers un meilleur équilibre.

Beaucoup de praticiens font « respirer » leurs clients. Bien. Par contre, s’ils pouvaient libérer la respiration de leurs clients, cela faciliterait leur travail et ils pourraient leur proposer des exercices pour les rendre le plus autonomes possible. Avec ma formation en massothérapie et en naturothérapie, après  les années d’enseignement de ces approches au Québec, au Nouveau-Brunswick, en France et en Suisse, c’est la conclusion à laquelle je suis arrivé.

La libération du souffle facilite tout travail corporel, autant pour le praticien que pour la personne qui reçoit les soins ! Il est donc important de retrouver le sens d’une respiration libre.

Nous avons le devoir de remettre continuellement en question nos connaissances, afin de répondre aux véritables besoins de notre société, qui est à bout de souffle.

Pour imprimer ce texte en version ou